Trouver une formation en maquillage permanent à Paris

formation dermopigmentation a Paris

Le maquillage permanent  a le vent en poupe dernièrement. Ainsi, ce serait dommage de ne pas pouvoir satisfaire les demandes de vos clientes. Toutefois, les techniques sont un peu complexes. Il faudrait donc suivre une formation adéquate pour acquérir toutes les compétences nécessaires avant de proposer le service dans son salon.

Quelles sont les techniques de dermopigmentation ?

La dermopigmentation consiste à injecter des micropigments biorésorbables dans les couches supérieures du derme à l’aide de fines aiguilles. L’objectif est de mettre en valeur le visage. Actuellement, on distingue deux méthodes bien distinctes, à savoir :

Le microblading : également appelé microstroking, c’est une technique manuelle qui sert à maquiller le sourcil à l’aide d’un stylo et d’une lame à usage unique. Le résultat est vraiment époustouflant ! Et le maquillage permanent par dermopigmentation : il peut être appliqué sur diverses parties du corps, et non pas uniquement sur le sourcil : yeux, lèvres, etc. Il faudrait se munir d’un dermographe pour obtenir le résultat escompté, ainsi que d’une pièce à main et de plusieurs aiguilles dermopigmentation

La technique permet de corriger des défauts, de dessiner un trait (eye-liner, rouge à lèvres…) ou de combler le visage. Pour certaines personnes, le maquillage permanent peut être nécessaire pour camoufler des cicatrices ou restructurer une zone. Si vous envisagez de devenir dermographe, vous devez suivre une formation dermopigmentation à Paris

Comment se déroule la formation ?

Les formations en dermopigmentation sont proposées par des centres spécialisés en dermopigmentation et des écoles d’esthétique. En général, c’est une formation intensive de courte durée. Il faudrait en effet prévoir en moyenne 5 jours de formation : 2 jours de théorie et 2 jours de pratique. Pour maîtriser les connaissances théoriques et pratiques, il vous faudra suivre une formation complète. Cela vous permettra de maîtriser les différentes techniques fondamentales du maquillage permanent.

Pour un meilleur suivi, privilégiez les centres de formation en maquillage permanent à Paris qui acceptent un nombre limité de stagiaires et réalisent un suivi personnalisé. Vous pouvez même suivre une formation privée si vous manquez de temps.

Pendant la formation, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur les pigments et la colorimétrie, mais aussi à adapter le choix du maquillage en fonction de la morphologie de la cliente. Pendant les pratiques, le centre fournit normalement les modèles aux élèves. Ces derniers apprendront les différentes techniques existantes (le poil à poil, le remplissage, etc.)

Comment et où trouver un centre de formation ?

Pour trouver un institut de formation, exploitez votre réseau. Vos proches peuvent vous suggérer quelques bonnes adresses fiables et sérieuses. Sinon, vous pouvez aussi faire des recherches sur internet : dans les réseaux sociaux, dans les forums, sur les moteurs de recherche… Néanmoins, prenez le temps de vous informer sur le prestataire pour éviter les mauvaises surprises.

L’expérience de l’équipe formatrice est un critère très important si vous voulez dominer tous les aspects du maquillage semi-permanent et permanent ! Vérifiez alors que le prestataire ait obtenu un certificat en dermopigmentation. Ensuite, comparez le coût : avec et sans matériel. En effet, même si certains centres proposent des stages de formation dermopigmentation à Paris avec matériels inclus, mieux vaut acheter vous-même votre matériel. Ainsi, vous aurez le privilège de choisir le matériel qu’il vous convient à la hauteur de votre budget.

Attention ! Même si vous maîtrisez toutes les techniques de la dermopigmentation, votre appareil peut déterminer la qualité de votre travail. À l’évidence, il vous faut un appareil très précis, silencieux et qui ne vibre pas. Vous avez d’ailleurs le choix entre deux modèles :

les dermographes manuelles : ils sont dotés de stylets et de monoblocs. Leur inconvénient ? Ils requièrent plus de précision et sont difficiles à manipuleret les dermographes électriques : ils sont munis de stylet et d’aiguilles ou de monoblocs, avec des tailles différentes